Signia NX, une reconnaissance vocale différenciée pour une écoute sans résonance

Signia NX, une reconnaissance vocale différenciée pour une écoute sans résonance

02/01/2018

Quoi de plus désagréable pour les malentendants que d’entendre sa propre voix trop forte et déformée ? C’est ce que déplorent souvent les personnes nouvellement appareillées. Cela peut perturber la concentration lors des conversations, limiter les échanges et même altérer l’image de soi jusqu’à renoncer à l’appareillage ! C’est pourquoi Signia a développé Signia Nx, une technologie numérique avec reconnaissance vocale différenciée pour une perception naturelle de la voix, sans résonance.

Si le port d’aides auditives obstrue complètement ou partiellement le canal auditif, entrainant une gêne à l’écoute de sa propre voix, le système OVP (Own Voice Processing) neutralise cet effet indésirable en détectant et traitant de manière précise la voix du patient. « Celle-ci est identifiée instantanément grâce à une analyse 3D unique, explique le fabricant. Jusqu’à présent, aucune solution réelle n’avait été apportée à ce problème. OVP améliore de 75% l’acceptation spontanée de sa propre voix chez les utilisateurs d’aides auditives insatisfaits*. Elle permet de régler très précisément les aides auditives pour une perception naturelle et optimale de la voix, sans compromis sur l’intelligibilité et dans tout environnement sonore ».

L’efficacité du système OVP repose sur la synchronisation binaurale (des 2 oreilles), le « e2e Ultra HD », qui procède à une analyse complète par faisceaux acoustiques et par un échange de données en continu afin de détecter précisément la propre voix du patient. « Lors de l’appareillage, l’audioprothésiste effectue un scan acoustique de la tête et des épaules du patient pour identifier le chemin acoustique de sa voix, lors de la transmission vers ses aides auditives. La fréquence et le schéma acoustique du patient (c’est-à-dire comment le son se dirige autour du visage) sont ainsi enregistrés », précise Signia.
La technologie NX se combine au système Bluetooth LE (Low Energy) pour un streaming audio direct avec les iPhone 5 minimum et les accessoires TV. Les appels, les sons des vidéos et applications sont donc transmis directement dans les aides auditives, en stéréo. Elle dispose également de l’outil de relation audioprothésiste/patient TeleCare, une plateforme permettant à l’audioprothésiste de proposer un suivi personnalisé à ses patients.

La nouvelle puce Signia Nx est proposée sur les produits Pure 312 et Motion 13.

L’oreille connectée grâce à mon appareil auditif

L’oreille connectée grâce à mon appareil auditif

16/08/2017

Signia annonce le lancement de sa dernière aide auditive, la Pure 13 BT. Sa particularité ? Véritable concentré de technologies, elle est 100% connectée, compatible avec l’iPhone grâce à la combinaison inédite de la fonctionnalité e2e sans fil 3.0 et du Bluetooth.

Disponible en 11 coloris, cette nouvelle aide auditive offre ainsi une qualité sonore optimale. Rapide, fiable et à faible consommation d’énergie, le Bluetooth permet une transmission des signaux sonores à partir de l’iPhone sans aucun matériel ou accessoire supplémentaire. La Pure 13 BT peut ainsi simultanément échanger des données entre chaque aide auditive et transférer le son des sources audios extérieures (téléphone, TV, MP3...) directement dans la prothèse.

Autre fonctionnalité proposée : la détection automatique des environnements sonores. En utilisant les capteurs de mouvements de l'iPhone, cette innovation permet aux aides auditives d’évaluer en temps réel et de reconnaître automatiquement chaque environnement sonore dans lequel se situe l’utilisateur et d’adapter, en conséquence, les réglages d’écoute les plus précis qu’ils soient. Par exemple, si le porteur de Pure 13 BT est dans un environnement bruyant pendant une promenade, les aides auditives se focalisent sur la voix de l’interlocuteur mais prennent également en compte (car elles enregistrent le mouvement) les bruits ambiants importants tels que l’approche des voitures.

Par ailleurs, l’aide auditive présente une personnalisation d’écoute unique. La Pure 13 BT s’utilise avec l’application myControl comme télécommande à distance, pour le contrôle et les ajustements individuels. Associée à l’émetteur StreamLine TV, elle capte directement le son du téléviseur en haute définition.

Enfin, grâce au Telecare 2.0, l’utilisateur est connecté à son audioprothésiste. Cette application de suivi d’adaptation et de satisfaction client ouvre un paramétrage sur mesure, en fournissant au spécialiste une idée objective des environnements et des moments dans lesquels évolue le patient.

L’Agefiph change son système d’aide au financement de l’audioprothèse

L’Agefiph change son système d’aide au financement de l’audioprothèse

19/04/2017

L’association qui gère le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées revoit son dispositif pour permettre à plus d’actifs d’en bénéficier.
L’Agefiph verse une aide à l’appareillage des malentendants reconnus travailleurs handicapés. Depuis le début du mois, ses conditions d’attribution ont changé. Il s’agissait auparavant d’une aide forfaitaire de 800 euros par audioprothèse, attribuable sur devis à condition que son montant dépasse cette somme. Désormais, l’aide correspondra à 50 % des frais engagés par le patient avec un plafonnement à 700 euros par appareil, quel que soit le prix de celui-ci. Elle viendra en complément des dispositifs de prise en charge : Assurance maladie, complémentaire santé, Prestation compensation handicap (PCH)… L’aide sera attribuée sur demande de la personne elle-même en fonction de son reste à charge et renouvelable tous les 4 ans.
Ce changement s’inscrit dans les évolutions en cours quant à la prise en charge des aides auditives : extension du tiers payant aux aides techniques et autres aides financées par la PCH et amélioration de la prise en charge annoncée par le Comité interministériel du handicap (CIH) en décembre dernier. De plus, l’Agefiph vient de lancer une réflexion sur les façons de limiter l’avance de frais (sur le même principe que le tiers-payant), pour diminuer le reste à charge en négociant des prix avec les fournisseurs.

Cellion Primax

Cellion Primax

04/01/2017

Signia dévoile Cellion primax, son aide auditive lithium-ion rechargeable par induction :

Disponible pour des aides auditives de la gamme Primax à écouteur déporté et en 12 coloris, Cellion offre aux porteurs une autonomie de 24 heures, soit deux jours d’utilisation en streaming en un seul cycle de charge.

Grâce à sa technologie de charge inductive, Cellion primax propose aux patients jusqu’à deux jours d’utilisation en streaming et ce, grâce à un seul cycle de charge. Lancé à l’automne, Cellion présente une taille comparable au PureTM primax et permet d’appareiller toutes les pertes jusqu’à sévères, en performance 7px et 5px. Cellion souhaite également proposer la certification IP-68.

Conçu pour simplifier la charge

La batterie intégrée et scellée dans le boîtier dispense le porteur de la manipulation des piles et s’inscrit dans une démarche éco-responsable, en économisant des centaines de piles jetables. De plus, ajoute le fabricant, « contrairement aux aides auditives rechargeables lithium-ion et silver-zinc, qui fonctionnent avec les anciennes technologies galvaniques avec contact, Cellion primax n’a pas de contact de charge », évitant ainsi « les contraintes liées à l’alignement nécessaire des aides auditives dans le chargeur », soit un système « plus fiable et plus simple d’utilisation ».
Une fois placées dans le chargeur, les aides auditives s’éteignent automatiquement et initient immédiatement le cycle de charge. Elles se mettent instantanément en route lorsque qu’elles sont retirées du chargeur.

Option charge rapide et entrée USB

Cellion primax dispose d’une batterie de plus de 50mAh, soit 70% d’énergie en plus qu’une pile rechargeable de taille 13 (30mAh). Les aides auditives Cellion primax sont rechargées en seulement 4 heures. Une option de charge rapide en 30 minutes offre 7 heures d’autonomie. « La batterie Li-ion a une durée de vie de plusieurs années et pourra facilement être remplacée par un professionnel de l’audition, si nécessaire », précise le fabricant.

Autre avantage proposé par Cellion : une entrée USB permet de charger les appareils à tout moment sur ordinateur portable, chargeur de voiture, pack alimentation… « Signia s’est positionné sur le secteur des aides auditives rechargeables éco-énergétiques du marché depuis 2007, lorsque le groupe a lancé Centra Active, sa première aide auditive rechargeable », rappelle le fabricant.

Allez rencontrer votre audioprothésiste chez Entendre pour plus d'informations. Un essai est possible pendant 2 mois et gratuitement.

L Assurance Maladie publie sa 1ère étude sur le marché de l’audioprothèse

L Assurance Maladie publie sa 1ère étude sur le marché de l’audioprothèse

10/12/2016

Montant des dépenses, reste à charge, taux de recours, évolution des prix… Ce panorama officiel constitue une solide base de discussion.

Cette analyse du « marché de l’audioprothèse en 2015 » s’appuie sur les chiffres de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) et de l’Insee : des données publiques, qui permettent un regard impartial sur le secteur. En 2015, 362 000 patients ont été équipés de 630 000 prothèses (appareillage binaural à 71 %), vendues dans 3 800 points de vente. Ceux-ci étaient à 88,6 % des magasins d’appareils auditifs et à 8,88 % des boutiques d’optique. Les dépenses des patients représentent, à l’année, 1 milliard d’euros -l’achat des aides auditives y compte pour 93 %- pour environ 134 millions à la charge de la Sécurité sociale. Entre 2006 et 2015, ces dépenses ont augmenté de plus de 78 % : une progression qui repose quasi-exclusivement sur une augmentation des quantités d’appareils vendus.
Prix stables, taux de recours en hausse
En effet, le taux de recours a connu une évolution très positive sur la période : + 46 %. Il est intéressant de noter que ce taux est directement lié à la densité des points de vente dans une région donnée, un effet d’offre mesurable, donc. Sur cette même période, l’étude établit que le délai moyen avant le renouvellement des appareils est de 5 ans et 5 mois. 36 % des patients en changent entre 4 et 6 ans après acquisition, 39 % entre 6 et 10 ans. L’étude apporte également des éléments éclairants sur les prix : le coût moyen pour les patients à l’achat se situe à 1 500 euros par oreille, pour les plus de 20 ans. Mais la fourchette est bien plus étendue, avec une ventilation très équilibrée des prix pratiqués : un quart se situe en-dessous de 1 300 euros et un quart au-dessus de 1 750 euros. Et, sur 10 ans, les prix ont peu évolué, avec une légère baisse sur les dernières années.
« En finir avec les idées reçues sur le secteur »
Le Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf) s’est réjoui dans un communiqué de cette analyse de données, qui « constitue le socle attendu pour engager un travail constructif avec l’Assurance maladie, pour améliorer la prise en charge de l’audioprothèse par le régime obligatoire ». Pour le syndicat, le délai avant renouvellement est une indication en faveur du maintien de la tarification forfaitaire matériel/prestations. Il rappelle également que les coûts en audioprothèse assumés par l’Assurance maladie doivent être mis en regard des dépenses évitées car l’appareillage réduit le sur-risque de déclin cognitif. « De tels chiffres plaident indiscutablement pour l’intégration pleine et entière de l’audioprothèse dans le panier de soins pris en charge par l’Assurance maladie obligatoire », conclut l’Unsaf.

Source : http://www.ouiemagazine.net/

ENTENDRE SURGERES

ENTENDRE SURGERES

11/07/2016

VOTRE CENTRE ENTENDRE A SURGERES EST OUVERT LE MERCREDI DE 9H A 12H ET DE 14H A 18H30, AINSI QUE LE SAMEDI MATIN DE 9H A 12H

Remboursements des aides auditives

Remboursements des aides auditives

02/11/2016







1 - Prise en charge Sécurité sociale


C'est le remboursement de base auquel tous les assurés sociaux ont droit.

Il est nécessaire d'obtenir d'une prescription médicale préalable d'un médecin ORL (de toute façon obligatoire pour la réalisation de l'appareillage) et la présentation d'une feuille de soin délivrée par l'audioprothésiste.

Le remboursement est calculé à partir d'une base figurant sur un tarif de référence : le LPPR. La base est unique quel que soit l'appareillage pour les adultes de plus de 20 ans soit : 199,71 €.

Le remboursement de la Sécurité sociale sera donc dans ce cas de 119,83 € par oreille (60 % de la base).
Sauf si le patient bénéficie d'une prise en charge à 100 % soit 199,71 €, et non pas 100 % du prix public comme certains peuvent le croire !

Si l'appareillage est destiné à un enfant ou adolescent de moins de 20 ans,ou à une personne souffrant simultanément d'une perte auditive et de cécité, la base de remboursement est beaucoup plus élevée (1 400 €). Le remboursement s'élève alors à 60 % de cette base.

Le LPPR prévoit également le remboursement des accessoires nécessaires au fonctionnement de la prothèse : embouts auriculaires, piles et certaines pièces qui peuvent être remplacées lors de réparations.
Ces remboursements se font sur la base d'un forfait annuel sur présentation d'une feuille de soin remise par le laboratoire et d'un justificatif des dépenses (factures piles, de réparation) sans nécessité d'une ordonnance.

2 - Prise en charge par les organismes complémentaires

Les mutuelles et complémentaires santé prévoient également des remboursements qui peuvent varier de manière importante suivant les contrats.

Certaines commencent même à proposer des contrats spécifiques prévoyant des prises en charge améliorées pour les aides auditives.

Les conditions de prise en charge varient également suivant les organismes, n'hésitez pas à vous munir de vos cartes d'adhérent lorsque vous allez vous renseigner sur un appareillage, le personnel du laboratoire pourra peut être vous indiquer le montant éventuel qui restera à votre charge.

Actualités